La conciliation diffère de la médiation dans le cas de la conciliation, souvent les parties ont besoin de rétablir ou de réparer une relation, personnelle ou commerciale. La Loi type a été initialement adoptée en 2002. Il était connu sous le nom de « Loi type sur la conciliation commerciale internationale », et il couvrait la procédure de conciliation. La Loi type a été modifiée en 2018 avec l`ajout d`une nouvelle section sur les accords internationaux de règlement et leur application. La Loi type a été renommée «Loi type sur la médiation commerciale internationale et les accords internationaux de règlement résultant de la médiation». Dans ses textes adoptés antérieurement et dans ses documents pertinents, la CNUDCI a utilisé le terme « conciliation », étant entendu que les termes « conciliation » et « médiation » étaient interchangeables. En modifiant la Loi type, la CNUDCI a décidé d`utiliser plutôt le terme «médiation» pour s`adapter à l`utilisation effective et concrète des termes et en s`attendant à ce que ce changement facilite la promotion et renforce la visibilité de la Loi type. Ce changement de terminologie n`a pas d`implications matérielles ou conceptuelles. La conciliation est un processus alternatif de règlement des différends (ADR) par lequel les parties à un différend utilisent un conciliateur, qui rencontre les parties à la fois séparément et ensemble pour tenter de résoudre leurs différends. Ils le font en réduisant les tensions, en améliorant les communications, en interprétant les questions, en encourageant les parties à explorer les solutions potentielles et en aidant les parties à trouver un résultat mutuellement acceptable. Loi type de la CNUDCI sur la conciliation commerciale internationale, version 2002 avec guide de promulgation l`AAT a élaboré une trousse de préparation à la conciliation pour aider les parties à mieux se préparer à la conciliation à l`AAT. L`outil est conçu pour que les représentants discutent avec leurs clients ou pour les demandeurs qui sont auto-représentés.

La trousse d`outils vise à distiller un certain nombre de bonnes pratiques dans la préparation de la conciliation. La trousse ne doit pas être remplie, fournie à l`autre partie ou déposée auprès de l`AAT. La conciliation diffère de l`arbitrage en ce que le processus de conciliation, en soi, n`a pas de statut juridique, et le conciliateur n`a généralement pas le pouvoir de demander des preuves ou d`appeler des témoins, n`écrit généralement aucune décision, et ne fait aucune sentence. Loi type de la CNUDCI sur la médiation commerciale internationale et les accords internationaux de règlement résultant de la médiation, 2018 (modifiant la Loi type de la CNUDCI sur la conciliation commerciale internationale, 2002) les conciliateurs les plus réussis sont très négociateurs compétents. Certains conciliateurs opèrent sous l`égide de l`une ou l`autre de plusieurs entités non gouvernementales, et pour des organismes gouvernementaux tels que le service fédéral de médiation et de conciliation aux États-Unis. La loi japonaise fait largement usage de la conciliation (調停, Chōtei) dans les litiges civils. Les formes les plus courantes sont la conciliation civile et la conciliation interne, qui sont gérées sous l`égide du système judiciaire par un juge et deux «conciliateurs» non-juges. La Loi type peut servir de base à l`adoption d`une législation sur la médiation, y compris, le cas échéant, pour la mise en œuvre de la Convention des Nations Unies sur les accords internationaux de règlement résultant de la médiation.